Comment bien analyser le temps passé sur le court pour vos paris

Les dernières recherches menées par les spécialistes du tennis ont démontré que le temps passé sur le court lors des derniers matchs avait une grosse influence sur le résultat de la rencontre à venir. En clair, plus un joueur reste longtemps sur le court, lors de ses derniers matchs, plus il a de chances de perdre. Les parieurs experts prenaient déjà en compte ce facteur pour établir leurs pronostics, comme nos facteurs pour déterminer les cotes values .

Cependant d’autres conséquences un peu moins attendues de cette étude, montre que le temps passé sur le court a une certaine influence sur le jeu. Parieztennis.fr en détaille ses principaux résultats et montre comment s’en servir pour vos paris.

Sur l’issue d’un match

Quand on analyse le temps passé sur le court, il s’agit grosso modo de quantifier la fatigue physique accumulée au cours des derniers matchs. Sans surprise, les chiffres montrent que le joueur le plus frais a le plus de chances de s’imposer. Pour cela, les statisticiens ont analysé 77 matchs disputés au cours des 3 dernières années dans les tournois du Grand Chelem, à partir des quarts de finale.

Ils ont calculé le temps que chaque joueur avait passé sur le cours lors de ses 4 derniers matchs. Ils ont ensuite classifié chaque rencontre en fonction de l’écart de temps de jeu de chaque protagoniste. Le joueur ayant le moins de temps passé sur le court s’est imposé 48 fois, soit 62.3% . Et lorsque l’écart dépasse les 4 heures, c’est-à-dire qu’au moins 1 des 2 joueurs a passé moins de 4h sur le court que son adversaire, alors celui-ci s’est imposé 10 fois sur 11.

Le seul joueur à avoir pu s’imposer malgré un fort handicap défavorable de temps passé sur le cours fut Wawrinka. Il remporta la finale de l’ US Open 2016 contre Djokovic alors qu’il avait passé 9h de plus sur le court que le Serbe !

Application aux paris sportifs

On a déjà une tendance significative en pariant sur le joueur le plus frais. Cependant, les bookmakers prennent-ils ce facteur en compte pour établir leurs cotes?

La réponse est non si l’on réfère aux 77 matchs étudiés plus haut. En effet, si un parieur avait misé 100€ sur le joueur le plus frais, lors de ces 77 matchs, il aurait 28.49€. Pour cela, les statisticiens ont pris la cote de fermeture, c’est-à-dire, au moment du coup d’envoi du match. Soit un ROI de +3.70%. A noter que l’écart de temps passé est supérieur à 3h, le ROI monte à 10.45% ! Vous pouvez aussi utiliser notre technique pour booster la cote des favoris.

Tout ceci signifie que les bookmakers et les parieurs négligent beaucoup trop ce facteur. Cela peut s’expliquer par le fait que les sites de paris donnent trop d’importance au classement ATP dans leur modèle de cotation. Tout comme pour la défense des points ATP, ce facteur a plus d’importance que les parieurs ne pensent.Toujours est-il que le parieur astucieux peut en profiter pour encaisser des profits intéressants.

Les joueurs les plus rapides

 

Temps moyen passé sur le court par joueur

Ci-dessus vous pouvez voir le classement des joueurs passant le moins de temps sur le court en moyenne. On voit que Federer est largement en tête avec  70 mins d’écart (soit plus d’une heure) avec Cilic. En effet, avec son expérience le Suisse sait parfaitement abréger les échanges. De plus, c’est un formidable compétiteur sur les points importants, balles de breaks, tie-breaks, où il a un pourcentage de réussite assez exceptionnel.

A contrario, Wawrinka est celui qui passe le plus de temps sur le court. Et pourtant il a tout de même remporté 3 grands chelems, ce qui veut dire que physiquement, il est bien plus endurant que les autres. En clair, la fatigue a moins d’impact sur son niveau de jeu.

Sur le même sujet

Bouton retour en haut de la page