Parier au tennis, savoir choisir son poulain

Avant de miser sur son favori, il faut d’abord pouvoir justifier son choix. Les paris sont une pratique connue depuis des siècles, permettant de rendre le jeu plus excitant, pour les joueurs mais surtout pour le public. Mais avant de parier, il est important de savoir sur quoi.

JEU

L’avant-match

En préparatifs du jour J, le joueur va s’entraîner et se mettre en conditions mentales et physiques. Il en va alors de même pour vous, parieurs.

Votre préparation mentale consistera alors à observer l’historique des joueurs concernés, leurs forces et leurs faiblesses dernières en date. Analyser les chiffres, les dernières blessures, et même la météo et les derniers potins !

L’environnement hors court du joueur peut aussi faire flancher les pronostics. Une rupture, un nouvel enfant, ou d’autres circonstances familiales peuvent affecter le moral et la performance des joueurs, ce qui se comprend tout à fait.

Par exemple, Rafael Nadal ne veut pas que sa petite-amie (et bientôt épouse) l’accompagne lors de ses matchs, par peur d’être déconcentré. Ou encore, le retour fracassant de Serena Williams, qui après 36 ans et une grossesse compliquée, n’a pas fini d’enluminer les terrains, ses arbitres, et les magazines….

Les relations entre les joueurs est aussi à prendre en compte lors de leurs rencontres, ce qui rend le jeu encore plus intéressant. Ainsi, avec toutes ses connaissances en main, vous pourrez anticiper et miser toutes vos chances sur le jeu de votre “poulain”.

SET

Sur quoi et qui miser exactement 

Le tennis: un sport de précision

Plusieurs attributs sont alors à prendre en compte pour constituer un bon joueur de tennis. Même si chaque joueur est unique, au tennis, il faut savoir faire preuve de :

  • Bonne vision : comme tout sportif, la vue est un sens qu’il vaut mieux avoir aiguisé. Au tennis bien entendu, elle est importante pour pouvoir suivre la balle et la diriger dans la bonne zone.
  • Sens de l’anticipation : de pair avec la vue, il faut pouvoir suivre la balle et être capable d’analyser sa trajectoire afin de suivre, ou de feinter son adversaire.
  • Précision : frapper dans une balle n’est pas qu’une question de force. Au tennis, il faut savoir respecter les limites du terrain et pouvoir l’envoyer dans des coins ou zones difficiles d’accès pour son adversaire pour qu’il ou elle la manque.
  • Force : elle est bien sûr importante, mais pas des plus. Par exemple, le joueur espagnol Rafael Nadal s’en servira pour intimider ses adversaires en lançant des balles puissantes, accompagnées de ses fameux râles rugissants.
  • Vitesse est aussi bien entendu un des piliers phares pour tout bon sportif. Par exemple, Roger Federer est le mieux placé pour imager cette capacité. Il expédie ses balles et ses joueurs plus rapidement que la société de courrier à laquelle il a volé le nom : FedEx.

Ce genre de surnom est donc important pour identifier et souligner les meilleurs attributs des joueurs.

La plupart du temps flatteur, le surnom est aussi un bon moyen de booster l’ego des joueurs, en voyant un tel intérêt et une telle admiration, dont leurs fans et public aux quatre coins du monde leur reconnaissent.

MATCH

La bonne attitude pour attirer la bonne augure

Un bon match est aussi dû à un bon public

Le jour du match, vos dés sont alors lancés, et il est alors important d’encourager votre joueur pour garder son moral et sa motivation au plus haut. La psychologie et le mental des sportifs se doivent cependant d’être imperturbables. Ils ont besoin d’une concentration irréprochable, même face à une foule des plus déchaînées. Le public du tennis reste tout de même très respectueux et calme, comparée à un match de football.

Une bonne attitude du public encourage les joueurs, qui se sentent alors encouragés et respectés, et donc plus confiants. 

On peut alors y capter les tensions de jeu et les respirations du public face à chaque échange de balle. Une telle intensité transforme alors le jeu en un spectacle plein de suspens et de rebondissements, depuis les gradins, votre canapé, mais aussi de la balle.

Sur le même sujet

Fermer