Comment augmenter la cote des favoris

Le problème d’un sport comme le tennis pour les parieurs, est que les cotes des favoris sont souvent très basses. En effet, il n’est pas rare de trouver Nadal coté à 1.05, surtout dans les 1ers tours d’un tournoi. Or une cote de 1.05 ne donne que 5€ de profit pour une mise de 100€, ce qui n’est pas franchement très emballant. Voici plusieurs techniques permettant d’augmenter ces cotes et donc les éventuels profits qu’elles peuvent générer.

Augmenter la marge du vainqueur

En effet, si la cote de la victoire n’est que faiblement attractive, il peut être judicieux d’aller chercher une cote plus élevée en prédisant une victoire du favori avec un écart de sets plus important. Il y a 2 cas de figures possibles: un match en 3 sets gagnants ou en 5 sets gagnants.

En 3 sets gagnants

Avec ce format de match, un joueur ne peut gagner par 2 sets à 0 ou 2 sets à 1. Prenons comme exemple le match Bertens / Pliskova, dont voici les cotes ci-dessous:

Vous avez choisi de parier sur la victoire de Bertens, dont la cote de la victoire est 1.18. Cela signifie que pour 100€ misés, votre profit éventuel sera de 18€, ce que vous trouvez peu satisfaisant. Mais d’après votre analyse de la rencontre vous pensez que Bertens s’imposera facilement sans perdre de sets, tellement l’écart de niveau entre les 2 joueuses est élevé.

Dans ce cas, il peut être intéressant de miser sur la victoire de Bertens en 2 sets à 0 cotée à 1.53. De cette manière, 100€ misés vous rapporteront 53€, nettement plus alléchant que les 18€ de la victoire sèche. De toute façon si Bertens perd, que vous ayez pris sa victoire ou le 2 sets à 0, votre pari sera perdant. La seule possibilité de perte supplémentaire par rapport à la victoire est le cas où Bertens s’impose 2 sets à 1.

En 5 sets gagnants

Dans ce format de match, il y a beaucoup plus de possibilités, il faut donc raisonner autrement. Voici le match Marterer / Nishikori dont les cotes sont :

Votre pronostic se porte sur Nishikori coté à 1.12 en victoire sèche. Seulement 12€ de profit pour 100€ de mises, ce n’est pas suffisant à vôtre goût. D’autant plus que vous pensez que Nishikori est nettement supérieur à son adversaire du jour. Dans ce match, vous estimez que le japonais perdra tout au plus 1 set. Le 3 sets à 0 vous semble un peu risqué, car les matchs en 5 sets ont une part d’incertitude plus élevée que pour les matchs en 3 sets.

Votre choix se porte donc sur Le pari Nishikori gagne de 2 sets ou + coté à 1.23, avec un rendement plus attractif. Ainsi, en cas de défaite du japonais, vous perdrez votre pari dans les 2 cas. La seule option supplémentaire qui rendrait le pari Nishikori par 2 ou + perdant par rapport à la victoire sèche est le cas d’une victoire 3 sets à 2, hautement improbable selon votre analyse. De cette façon, vous augmentez le rendement de votre pari avec une prise de risque assez minime.

Pari remboursé 

Dans le cas où la victoire d’un favori vous semble très probable, mais que vous avez un léger doute sur le fait qu’il laissera ou non des sets à son adversaire, vous pouvez utiliser la technique du pari remboursé. Celle-ci permet de gonfler « artificiellement » la cote d’une favori, tout en ayant la sécurité de se faire rembourser sa mise si jamais il perdait 1 voire 2 sets. 2 cas possibles : les matchs en 3 sets gagnants et 5 sets gagnants.

En 3 sets gagnants

Par exemple sur le match Tsurenko / Wozniacki . Votre analyse d’avant-match vous laisse penser que Wozniacki devrait s’imposer largement. La victoire de la danoise en 2 sets à 0 est même largement envisageable. Cependant vous souhaitez sécuriser votre pari de telle sorte à être remboursé, si Wozniacki s’impose en 2 sets à 1. Voici comment procéder, avec les cotes ci-dessous:

Votre mise totale sur ce pari est 100€

  • Placer (100€/1.28) = 78.12€ sur la victoire de Wozniacki cotée à 1.28.
  • Miser (100€ – 78.12€) = 21.88€ sur la victoire en 2 sets à 0 de la danoise cotée à 1.75.

En cas de succès de Wozniacki, voici les retours possibles:

  • Victoire en 2 sets à 1 : 78.12€ * 1.28 = 100€ . En clair vous ne gagnez rien mais vous ne perdez rien, c’est comme si votre pari était remboursé.
  • Victoire en 2 sets à 0 : 78.12€ * 1.28 + 21.88€ * 1.75 = 138.3€ . Ce qui revient à dire que vous avez 10.3€ de profit supplémentaire avec cette technique par rapport au pari sur la victoire sèche.

Cette technique est particulièrement utile lorsque la différence de niveau entre les 2 protagonistes est importante mais pas non plus démesurée. De cette manière, le parieur tire le maximum des cotes proposées par les bookmakers, sans augmenter énormément le risque pris.

En 5 sets gagnants

Dans cette configuration, l’incertitude sur le score augmente nettement. Cependant vous pouvez tout de même appliquer cette technique pour booster les cotes, en ayant la sécurité d’être remboursé. Pour comprendre cette méthode sur un exemple concret, prenons le match Isner / Jarry.

Votre analyse d’avant-match vous montre qu’Isner gagnera facilement, le 3 sets à 0 est largement envisageable. Mais vous souhaitez sécuriser ce pari en étant remboursé s’il perd de seulement 1 set. Voici comment faire, avec les cotes ci-dessous:

Avec une mise totale de 100€ sur ce pari.

  • Placer (100€ / 1.40) = 71.42€ sur Isner gagne par au moins 2 sets OUI d’écart coté à 1.40 .
  • Miser (100€ – 71.42€) = 28.58€ sur Jarry gagnera au moins 1 set NON à 2.10

Si Isner s’impose voici les retours :

  • En 3 sets à 2 : perte de 100€, les 2 paris sont perdants.
  • En 3 sets à 1 : 71.42€ * 1.40 = 100€ . Vous ne gagnez rien, vous ne perdez rien, c’est comme si votre pari était remboursé.
  • En, 3 sets à 0 : (71.42€ * 1.40 + 28.58€ * 2.10) = 160€ . De cette manière vous obtenez nettement plus de profits qu’en jouant la victoire sèche d’Isner cotée à 1.18. De plus, vous avez la sécurité d’être remboursé si Isner gagne en 3 sets à 1 , ce qui est très appréciable.

Conclusion

Avec ces différentes techniques, il est possible de contourner le problème des cotes très basses des favoris au tennis. Bien sûr, le risque augmente légèrement, mais sur le long terme, elles permettent de booster les gains. Attention toutefois à les appliquer sur des matchs qui correspondent à ces critères et à bien approfondir vos analyses d’avant-match.

Sur le même sujet

Fermer